juillet 23, 2018

Photos : Yohann
Vidéo : Le Gardien Du Cinéma (il faut appuyer sur la première image pour voir la vidéo)

Me voilà assise dans le train, la peur au ventre de ne pas trop savoir où je vais. Même si j’ai l’habitude de voyager depuis que je suis une slameuse trotteuse, j’ai cette impression d’être à mes débuts et de me plonger dans une drôle et nouvelle aventure. De plus, mon amie Charlène ne pouvant pas m’accueillir chez elle car elle habite au troisième étage sans ascenseur et ne sachant pas si l’hôtel est accessible pour les handicapés, j’ai dû me prendre un hébergement Airbnb pour être sur d’être logée et pas trop loin du centre. Je suis donc livrée à moi même tant que je ne suis pas avec des gens, ce qui me fais un peu peur.

Mais j’avais besoin de ça ! De cette nouvelle aventure car on a beau et bien faire partie d’un mouvement artistique le plus indépendant possible, que parfois, on a cette impression de se perdre et de jouer un rôle que l’on n’est pas. Je ressentais alors vraiment ce besoin de retrouver l’anonymat et d’être tout simplement moi même. Et pour cela, j’ai choisi l’événement organisé par le Gardien Du Cinéma (que je ne connaissais que virtuellement jusqu’à ce jour comme les autres youtubeurs et abonnés de sa chaîne) qui est une rencontre entre les abonnés de sa chaîne, quelques youtubeurs populaires dans le domaine du cinéma et lui même, et qui a eu lieu le 17 Mars 2018 à Montpellier.

En organisant cet événement, le Gardien Du Cinéma veut casser cette barrière entre le virtuel et le réel et savoir qui se cache derrière ses abonnés. Amateure de cinéma depuis mon plus jeune âge, je cherche depuis tant d’années de rencontrer des gens pour parler et partager de cet art si complexes parfois. Cet événement est donc parfait pour faire des nouvelles rencontres et de voir si je ne suis pas bizarre dans ma façon de penser et de percevoir l’évolution de cet art qui ne me plaît pas toujours. Puis n’arrêtant pas de parler, donner mes impressions sous les vidéos du Gardien Du Cinéma depuis plusieurs mois, je me suis dis « t’assume ma vielle, maintenant t’arrête de faire ta maline derrière ton écran et sur ton clavier et t’y vas ! ».

L’événement s’est fait en trois temps sur la même journée. Le premier temps est une expérience en 4dx à l’IMAX Gaumont. La 4dx consiste à faire bouger les fauteuils pendant la diffusion du film pour avoir plus de sensation. J’ai préféré sécher cette expérience car j’avais peur que ça soit un peu trop brutal dans les mouvements des sièges pour mon cœur. Puis c’est aussi un moyen pour le Gardien Du Cinéma de faire une première approche entre ses abonnés et les youtubeurs qu’il a invité afin de se sentir le plus à l’aise possible.

Le deuxième temps est le temps que j’attendais le plus  : celui des débats. Après un repas avec mon ami Charlène me voici sur les lieux. Quand j’arrive dans la salle, il est un peu plus de 14h30. Je reconnais alors Le Gardien Du Cinéma et La Critique Masquée. Ils sont en plein débat. J’essaie d’être discrète pour ne pas faire trop de bruit en m’installant dans un coin. Tous les deux me font un signe de la main en guise de salutation. Je fais de même. Bien que soulagée d’être au bon endroit, j’ai le cœur qui bat et je ressens alors ma vraie personnalité qui remonte, ma timidité. Je regarde autour de moi pour ressentir l’ambiance qui semble être bonne. Je peux alors enfin commencer à me détendre.

Et les débats ne vont pas de mains mortes. Les gens qui ont répondu présent à l’événement, peuvent réellement dire ce qu’ils pensent et ne se font pas huer pour autant. Au contraire même, je ressens du respect et de l’écoute. Le Gardien laisse continuer le débat sans lui durant quelques instants. il se lève, s’approche de moi pour me saluer. Il est étonné que j’arrive si tard et me demande pourquoi. Je lui répond que « j’ai mangé avec une amie ». Il comprend. Ne cherche pas plus loin. et me propose si je veux quelque chose à boire. Je lui dis « Je veux bien de l’eau ». et part tout de suite m’en chercher tout en essayant de me mettre le plus à l’aise possible en m’installant une table à ma hauteur. Je le remercie. Me laisse pour faire le tour des gens pour voir s’ils souhaitent boire quelque chose. Puis retourne à la table des débats. Je regarde la table des Youtubeurs et je reconnais Perle ou Navet que j’aime bien aussi et également Vawhlo Artwork. On a beau et bien ne pas être des stars sur Youtube, ça me fait drôle de les voir en vrai. Y a les autres comme Jack et les Whyskcritiques que je ne connais pas du tout.

Ce débat terminé, un autre se lance aussitôt, et c’est une question : « Qu’est-ce q’un cinéphile ? » Je reconnais bien là le Gardien qui se pose ce genre de questions. Gros collectionneur de blurays, dvds (c’est d’ailleurs sur ces vidéos là que je l’ai découvert), je sens qu’on a dû lui faire la remarque que ce n’est pas parce qu’il est collectionneur qu’il est cinéphile. Et s’il est, en quoi cela pourrait le différencier des autres ? Tout le monde y va de son plein gré et propose sa définition du cinéphile. Puis d’un coup, une voix du publique s’élève et dit « ce n’est pas parce que une personne va voir toutes les suites d’une saga et plusieurs fois qu’il est forcément cinéphile ! » et s’amuse en inventant comme exemple Bambi 4 ce qui fait rire tout le monde. Je comprends ce qu’il veut dire et je suis assez d’accord avec lui. Cependant je suis étonnée que personne ne parle de la Connaissance de l’oeuvre et de son réalisateur. Je me décide alors de lever la main, même tremblante et de prendre la parole. Le micro arrive à ma hauteur et dis « pour moi ce qui différencie un critique, un fan d’un cinéphile, c’est sa Connaissance sur l’oeuvre et son réalisateur. » et je donne l’exemple de David des Cousins font Leur Cinéma qui à chaque fois me passionne car il sait parler à la fois de l’oeuvre, de ses anecdotes de tournage et des autres films autour du même film s’il y a et de son réalisateur. Et ça, peu de gens savent le faire et c’est ce qui fait la différence également avec un fan. Certains regards se retournent vers moi et je comprends alors que certaines personnes devinent qui je suis dans les commentaires sur YouTube. Je n’ai aucun retour de réponse. Et voilà que Bambi attaque à nouveau ce qui fait rire une nouvelle fois tout le monde. Puis le débat se termine sans trop en savoir plus. Le Gardien propose une pause ce que tout le monde accepte.

Je regarde autour de moi pour continuer à ressentir l’ambiance. Je suis extrêmement heureuse de voir qu’il n’y a aucun mauvais regard à mon égard. Les gens ne se jugent pas et continuent les débats entre eux. Puis un peu plus loin, je vois deux filles qui me font des signes et me proposent de les rejoindre. J’hésite un peu à cause de ma timidité et me  dis »allez pourquoi pas ». J’y vais. Elles m’aident à pousser les tables et les chaises pour que je puisse passer et les rejoindre avec mon fauteuil. Et je fais la connaissance des deux Hélène. On papote et me partage leur joie de me voir ce qui me touche. Je n’avais pas vécu ça depuis si longtemps. Elle me demande également pourquoi j’arrive si tard. Je leur explique que j’ai mangé avec une amie. Puis très vite Hélène (que j’appellerai Jus De Raisin car c’est son surnom donné depuis cette soirée) me dit « t’as manqué Eastwood tout à l’heure ». Je leur réponds « c’est vrai ?!? » et me répond « Oui, Oui ». Je suis alors à la fois amusée de voir qu’on m’a vraiment reconnu dans les commentaires sur Youtube et déçu d’avoir manqué ce débat car je voulais partager mon avis sur ce bonhomme que je n’aime plus du tout mais voilà ce qui est fait est fait. On ne peut pas revenir en arrière. La prochaine fois, j’arriverai à l’heure. On continue de faire connaissance. Et Jus De Raisin me demande « où est ce que tu loges ? ». Je lui dis « que je ne savais pas si l’hôtel était accessible pour les handicapés, j’ai donc pris un logement Airbnb et lui dit que je l’avais expliqué au Gardien que j’avais l’habitude d’organiser mes déplacements alors qu’il ne s’inquiète pas pour moi ». Les filles me comprennent. Et Jus De Raison me dit « c’est vrai, il y avait des marches mais je sais pas s’il y avait des chambres au rai de chaussée » alors elle ne cherche pas plus loin dans les explications. Puis je leur demande « alors cette expérience de 4dx c’était comment ? » Jus de Raisin me répond « c’est vrai t’étais pas là ». Je lui rétorque « bah avec mes problèmes de cœur j’ai préféré éviter l’expérience. Je voulais éviter de faire un malaise idiot et de gâcher la journée alors j’ai séché ». Elle me dit « de toute façon ils le demandent avant de te lancer si tu as des soucis de santé, donc t’aurais pas pu. Et franchement t’as rien manqué parce que les machines ne marchaient pas. »

On attendait tous ce moment avec impatience. On est donc tous heureux d’être là. Puis je vois le Gardien faire le tour des tables pour être au maximum avec les gens et vient vers nous. Jus De Raisin lui fait la remarque « t’as vu comment on lui a dit d’être avec nous pour ne pas qu’elle reste seule dans son coin ». Heureux de voir ça le Gardien répond « c’est bien les filles ! ». Tant qu’il est là j’en profite pour lui passer les deux Steelbook que je lui avais promis pour sa collection. Il est touché par le geste. l’autre Hélène (que j’appellerai La Crêpe car c’est le surnom qu’elle a eu également après cette soirée) lui offre du miel et un dvd. Le Gardien dit en plaisantant « Je vais encore manger du miel ». On rigole tous les trois. La Crêpe insiste pour qu’il ouvre le cadeau car ayant une sacré collection de dvd bluray, elle veut savoir s’il a ou pas. Au début il veut pas. Je dis alors en plaisant « quoi t’as pas regardé toutes ses vidéos sur ses collections pour savoir s’il a ou pas ?!? » ce qui nous fait rire. Il finit par craquer. Ouvre le paquet et s’exclame « Non, je ne l’ai pas ». La Crêpe se sent alors soulager. Le Gardien dit « bon aller je vais mettre tout ça dans la voiture ».  On continue de parler entre filles et je dis d’où je viens. Quand elles entendent la ville Bordeaux elles me disent « c’est vrai, parce qu’il y a un bordelais ici ! « . Je suis alors très étonnée d’apprendre cette nouvelle. Pendant que tout le monde reprend sa place car les débats vont reprendre, un jeune garçon passe devant nous et Jus De Raison l’arrête en s’exclamant « Steve, elle est de Bordeaux et elle n’aime pas Eastwood ! » Étonné, il se retourne vers moi et me dit « c’est vrai ? » je lui réponds « oui, à cause de ses choix politiques. Et pourquoi on soutiendrait plus un réalisateur américain soutenant un politique facho qu’un artiste français ? » Surpris de ma réponse si tranchante, il me répond « Je comprends. On en parle après ? » Je lui réponds avec plaisir. Puis il part s’asseoir à sa place et les débats reprennent.

Le Gardien pour la suite des débats se lancent sur le film de Guillermo Del toro, La Forme De L’eau, qu’il n’a pas aimé et qui trouve même que ce film plagie l’univers d’Amélie Poulain de Jean Pierre Jeunet. Et pose la question à quel moment peut on parler de plagiat ou d’hommage ? Ayant vu le film, je comprends le sens de sa question et je suis assez d’accord. Autant par les choix des jeux des acteurs que par son ambiance (couleur et sa façon de filmer). Et nous sommes tous d’accord que du moment que le réalisateur annonce ses références pour nous c’est indiscutablement de l’hommage comme le fait Quentin Tarantino. Cependant je souhaite revenir sur une discussion que nous avons eu Le Gardien et moi sur le film La Haine. Où j’ose le dire à voix haute devant tout le monde que pour moi ce film c’est le Scarface français. Là Critique Masquée réagit et me lance « Non, tu peux pas dire ça ! » Je lui réponds « bah excuse moi, mais Le Monde Est A Vous c’est Scarface ça ! » Pendant que tout le monde se retourne vers moi avec surprise, Critique Masquée me répond en faisant la moue. Un autre du publique prend la parole et veut donner l’exemple du hip hop mais Valwho lui répond aussitôt « ça c’est différent. C’est le sample. Et le sample sont les références même de la musique. Et cela fait partie de l’histoire du hip hop. » La personne comprend et n’insiste pas. Le Gardien veut voir si quelqu’un veut rajouter quelque chose. Personne ne lève la main. Il en profite pour lancer un blind test.

Le blind test est réalisé par les Youtubeurs qui n’ont pu être présents durant l’événement. Y a les plus populaires : RegeLeGorilla, les Cousins Font Leur Cinéma, et Les Chronique Du Cinéphile Valentin (que je découvre). Ils proposent des énigmes pour trouver des titres de film. Je sèche car je suis nulle à ces jeux là et me rends compte à quel point en 7 ans n’étant plus allée au cinéma, c’est assez impressionnant ce que j’ai perdu en culture sur le cinéma et ça me désespère… Mais bon je prends plaisir à regarder les autres à chercher les réponses. Mine de rien comme il y a des lots de dvds, bluray à gagner, il y a de vrais joueurs mais l’ambiance reste très bon enfant. Une nouvelle pause s’impose. Je continue à faire la connaissance des autres qui s’interrogent qui je suis et sur ma vision du cinéma. Les débats même entre nous sont super intéressants.

Même si la fatigue de la journée commence à se faire sentir par ceux qui sont là depuis 9h45 ce matin, Valwho Artwork revient à la table des débats avec l’équipe, se lève très motivé pour lancer sa partie qui sont les séries TV. J’avoue je suis moins fan alors je cherche pas trop à m’incruster pour jouer. Mais faut faire des équipes et pour le Gardien me voyant trop à l’écart et que pour lui il en est hors de question de me voir seule alors il demande à quelques personnes de venir me rejoindre. Je me retrouve avec 4 garçons qui eux ont encore de l’énergie à revendre pour gagner. Nous ne gagnons pas tout le temps mais on gagne sur les plus gros points. Du coup, on passe devant tout le monde plusieurs fois, et on finit par se faire huer mais toujours dans un esprit de rigolard et de bon enfant. On arrive même en final. Je suis plutôt mal à l’aise car ce n’est certainement pas grâce à moi si on gagne. Mais voilà, je suis là et le dernier jeu est plutôt vache car on doit jouer contre les membres de notre propre équipe. La dernière question est de citer le maximum de séries et je gagne en citant Skippy que personne ne semble connaître. Ou a oublier. Je me dis alors que ça y est j’ai vraiment vieillit. Je ris. Bon j’avoue, si j’ai gagné aussi, c’est parce que l’un des joueur à citer une série que l’un d’entre nous avait déjà cité et si cela devait arriver ça nous éliminer de suite. Je me retrouve donc sur la première marche du podium en remportant quelques dvds, bluray en guise de récompenses. On se félicite en se tapant dans la main. On rit. Et on regagne nos places.

Et pour terminer cette journée riche en émotion en débat, Le Gardien a eu l’idée de nous laisser cette chance d’échanger avec les Youtubeurs en leur posant des questions pour mieux les connaître. Cependant La Critique Masquée n’aimant pas parler de lui change la situation en disant « Moi, j’aimerais que ça soit l’inverse. J’aimerais leur demander qu’est-ce qu’ils voudraient qu’on améliore sur note chaîne pour sur notre travail et contenu. » Le Gardien accepte la proposition et nous jouons le jeu alors nous nous mettons tous à partager nos avis sur leurs chaînes respectives. Nous sommes tous d’accord que nous adorons le cercle des débats que Critique Masquée à créer avec Les Cousins font Leur Cinéma, Valwho Artwork, Ivhane Martin, RegeLeGorilla et Perle ou Navet. Y a ceux qui aiment faire leur miniature Putaclic pour attirer le maximum de vue sur leurs vidéos moi j’essaie de me faire entendre « en disant que ça, ça ne sert à rien à part faire fuir le spectateur car ça rend agressif » mais on ignore ma remarque. Ensuite Critique Masquée exprime son incompréhension sur le fait que parfois il a plus de vue où l’on voit bouffer plutôt que sur une vidéo bien travailler. Je m’empresse de lui dire « comme je te l’ai déjà dis  sous ta série que tu as réalisé pour ta chaîne, le nombre de vue pour une vidéo ne veut pas forcement évoquer la qualité de ton travail. Il faut faire ce qu’on aime avant tout. » Mais ignore une nouvelle fois ma remarque et fait la moue. Et leur dis aussi « Que dans nos critiques, on doit rester neutre et laisser le libre arbitre au spectateur d’aller voir le film ou pas » et donne l’exemple de Perle Ou Navet à qui je remercie de m’avoir fais découvrir les films Grave et Detroit où j’ai passé un agréable moment en découvrant ces films grâce à elle. Elle me remercie également pour ce compliment. Et puis, je fais une dernière remarque en disant et tout en précisant « sans vouloir casser le truc, à la base ne l’oubliez pas, mais c’est vous qui avez voulu être sur Youtube. Donc c’est à vous de savoir pourquoi vous êtes sur cette plate-forme et pas une autre ». Je vois d’un seul coup tout un tas de regard qui se tourne vers moi. Je rends alors le micro. D’autres du publics félicitent le travail des youtubeurs qu’ils apprécient comme Jack qui reçoit pas mal de compliments et le Gardien dit « allez voir les Whiskcritiques qui sont super aussi ! » C’est vrai, je ne les connais pas et il me donne envie de les découvrir. La journée se termine. La faim et l’envie de faire la fête nous prend. Nous décidons donc de toute arrêter et on improvise une piste de danse au milieu de la salle. Et là, tout le monde se lâche, même les Youtubeurs.

Le troisième temps et dernière partie de la journée : est une piste de danse qui s’improvise au milieu de la salle. On pousse les tables. Le Gardien fait tomber sa veste et tout le monde est sur la piste. Voyant la soirée partir dans une drôle d’ambiance entre : glissade une chenille qui se forme, un dj qui se fait gentillement éjecter de son poste (car on le trouve trop long dans ses choix de musique mais quand c’est nous qui prenons sa place, c’est pas mieux parce qu’on coupe le morceau pour passer au suivant). C’est dingue comme je me marre dans mon coin en voyant tout ce spectacle. La Critique Masquée me voyant seule, il me propose de les joindre sur la piste mais je décline l’invitation car je tiens un peu à ma vie durant cette soirée. D’un coup, nous avons droit à du rap, rapper par Joey. Je suis surpris et en même temps je souris car ça me rappelle les premiers afters des soirées Slam de Poésie auxquelles j’ai participé et qui se passent à peu près dans le même état que ce soir.

Pendant ce temps, quelques personnes qui surpris de tout ce que j’ai pu dire, viennent vers moi pour mieux me connaître ce qui me touche. Fabien de la Whiscritique vient me voir en me disant « désolée, on n’a pas pu faire plus connaissance car y a du monde » mais rien que ça, ça me touche. Puis un autre s’incruste en me demandant « qu’est-ce que j’aime comme genre de films ? » Je lui réponds « je suis très film engagé, les biopics aussi j’aime bien, les polars thrillers et la science fiction pour penser à autre chose ». Ça le fait sourire. Et me félicite de toutes les prises de paroles que j’ai faite durant cette journée de débat.

Il sera un peu plus d’1h30 quand je demande à Jean-Christophe s’il veut bien m’appeler un taxi. Le Gardien voyant me préparer pour le départ me demande « alors ça t’as plu, même si c’était seulement l’après midi ? » Je lui ai dis « oui, carrément ». Et en me saluant il me dit « surtout reste dans les commentaires ok ? » surprise, je lui réponds « Vraiment ? ». Et il m’affirme que « Oui, oui ». Je suis alors soulagée de voir que je vais pouvoir continuer à communiquer avec lui même après qu’il ait vu mon vrai visage. Mon taxi présent. Je rentre à mon hébergement.

Leave a Reply